Publié le 12.10.2015 par Caroline Steinfeld
Categories: Voeux de fin d'année

Meilleurs voeux pour l'année 2016

 
Madame, Monsieur,
Amis d’hier, d’aujourd’hui ou de demain,
Pour vous, tous mes vœux à  l’aube de cet An neuf que je vous souhaite émaillé des petits et grands bonheurs qui rendent la Vie belle !

Pour vous, tous mes vœux de Sérénité dans un  monde trop souvent déboussolé et en quête de sens, pour que ces 366 jours à vivre en 2016 vous permettent de concrétiser vos aspirations  et de garder vos rêves !


Matthieu Ricard, - que j’ai eu le privilège de rencontrer début septembre à l’occasion d’un Petit Déjeuner que j’ai organisé au bénéfice des projets népalais de sa Fondation Karuna-Shechen -, ne voit qu’un antidote pour ne pas être pris au piège du stress empathique si souvent ressenti en écho à la souffrance du Monde: la démarche altruiste !
 
 
Il n’y a que ce mouvement de l’Esprit, et de l’Ame vers l’autre, qui permette de se dépasser et de donner du sens à ce qui n’en a pas … nous sommes tous des « Proches aidants » en puissance, pour peu que l’on sache ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure !

Mon implication récente en tant que Conseiller Spécial auprès de l’Organisation Mondiale Contre la Torture  vient de m’en donner un exemple concret, à l’occasion d’une Conférence-Débat que j’ai mise sur pieds début décembre à l’occasion de la Journée mondiale des Droits de l’Homme, avec le soutien de la Ville de Lausanne !
Des Défenseurs de la liberté et de la dignité humaine, venant de pays où ils avaient eux-mêmes pour la plupart été torturés, y ont apporté le témoignage de leur combat quotidien, empreint de courage et d’humanité, « portes-voix » de tous les milliers de « sans-voix » injustement emprisonnés de par le monde.

Le temps est aujourd’hui venu pour nous de nous mobiliser à leurs côtés, de dénoncer ce scandale de la torture qui nous est presque devenu familier, dans la mesure où elle se pratique dans bon nombre de pays proches de l’Europe, et même de démocraties amies!

Dans un tout autre registre, je souhaite ici évoquer une problématique d’envergure qui nous touche tous – que nous en soyons conscients ou non : la santé mentale.
Qui d’entre nous réalise que les maladies mentales représentent la première cause d’invalidité en Suisse, et qu’elles sont appelées à devenir la première cause de handicap dans le monde d’ici 2020 ?

L’engagement pour la santé mentale représente un axe majeur de mon action, que ce soit d’une part sur le terrain, - à travers l’exemple récent de Special Olympics,  celui du Graap, ou à travers les nombreux Ladies’Lunch que j’ai présidés, traitant de ce sujet au cours de ces dernières années -, et d’autre part en faveur de la recherche scientifique indispensable pour mieux prévenir et mieux soigner les personnes atteintes de ces maladies en Suisse et dans le monde.
Cet indispensable soutien à la recherche scientifique est la raison d’être de ma fonction d’Ambassadrice auprès de la toute nouvelle Fondation FondaMental Suisseprésidée par David de Rothschild.
Nous avons dans ce combat également besoin de chacun de vous !


 
Un bouquet de MERCIS à vous, si nombreux, qui me suivez et m’encouragez au fil des nouvelles que je vous partage !
 
Merci à vous qui relayez mon Engagement et mes engagements à travers vos lignes – en particulier Nicolette de Joncaire dans l’AGEFI du 6 novembre 2015, et Arnaud Dotézac dans le Market de l’Automne 2015 !

Je vous invite enfin à prendre quelques minutes pour écouter le Père Henri Boulad, prêtre Jésuite melkite, né en Syrie, spécialiste de l’Islam et témoin de la situation désespérée des chrétiens du Moyen Orient !

Ce qui frappe le plus chez cet homme qui a donné sa vie pour les autres et qui vit dans la poudrière qu’est devenue le Moyen-Orient est ceci  …
Il n’y a qu’un « supplément d’Ame » qui sauvera notre Occident fragilisé et bousculé de toutes parts. Ce qui veut dire entrer dans la démarche altruiste sans jamais perdre notre identité !
Bon vent à tous !
Dominique Brustlein