Organisation Mondiale Contre la Torture

L’OMCT a reçu à Genève le 1er et 2 février ses partenaires des Philippines (PAHRA), du Togo (CACIT) et du Mexique (FRAYBA), pour donner le coup d’envoi de l’initiative « Société Civile Unie Contre la Torture » qui durera au moins jusqu’en 2020 aura un impact à long terme sur des milliers de personnes.

L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) - dont je suis Conseiller Spécial auprès de l'Exécutif - a donné le coup d’envoi le 1er février 2018 d’une nouvelle initiative mondiale, qui va mobiliser de manière unique son vaste réseau de partenaires dans des dizaines de pays à travers le monde, pour accroître la protection des plus vulnérables face à la torture.
 
En partenariat direct avec trois organisations aux Philippines, au Mexique et au Togo, l’OMCT va chercher à démultiplier ses impacts en créant des groupes de travail en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Des centaines d’avocats et défenseurs des droits humains se mobiliseront ensemble, pour mieux combattre l’impunité dans leur pays en menant des actions en justice et des campagnes coordonnées. Des milliers de victimes bénéficieront directement ou indirectement de ce travail et des centaines d’entre elles recevront une assistance juridique directe, mais aussi des soins et un accompagnement social.
 
Si la torture peut toucher tout le monde à tout moment, certaines catégories de personnes se révèlent être particulièrement vulnérables ou sujettes à de tels sévices. L’initiative mettra dès lors un accent sur les contextes liés aux flux migratoires en Afrique, à la violence faite aux femmes et aux enfants en Asie et aux abus subis par les peuples autochtones en Amérique latine. Par cette ambitieuse initiative, l’OMCT cherche ainsi à créer un impact important et durable pour les victimes de torture à travers le monde, en renforçant les acteurs de la société civile locale qui représentent le véritable moteur du changement.

Pour en savoir plus : http://www.omct.org/fr