Fondation FondaMental Suisse

en compagnie de David de Rothschild

Créée en 2015 à Genève, la Fondation FondaMental Suisse est la première structure helvétique dédiée uniquement au soutien à la coopération scientifique et à la recherche internationale sur les maladies psychiatriques.
Afin d’améliorer la vie des malades et de leurs familles le plus rapidement possible en développant une médecine personnalisée en psychiatrie, la fondation finance les projets collaboratifs d’équipes suisses avec d’autres équipes de par le monde. En capitalisant sur l’axe franco-suisse, l’enjeu est de partager les meilleures pratiques : l’enrichissement est mutuel et les résultats sont démultipliés.
Je tiens d’autant plus à saluer l’énergie remarquable que consacre David de Rothschild au développement et au rayonnement de la Fondation FondaMental Suisse dont je suis Ambassadrice à ses côtés depuis 2015!

Après plus de deux ans d’activité, la Fondation Fondamental Suisse est heureuse de pouvoir partager avec l’évolution et les premiers résultats des travaux de recherche financés, autant d’illustrations concrètes de ce que permet le soutien de chaque donateur !

La base de données commune et la biobanque partagée prennent forme de façon tout à fait satisfaisante : les autorités compétentes en ont récemment validé le protocole éthique, le focus va maintenant pouvoir être porté sur l’analyse des données et des échantillons.

Le projet « imagerie» ensuite : il a pour but d’étudier à Genève et à Paris un large échantillon de patients en IRM pour identifier des sous-types de troubles bipolaires. Différents critères sont étudiés, comme l’association à des maladies somatiques ou le niveau de stress dans l’enfance. Grâce à la neuroimagerie, plusieurs corrélations significatives entre le cerveau et le comportement ont été identifiées, ce qui devrait aboutir très bientôt à l’identification d’un nouveau marqueur de régulation émotionnelle ; un « abstract » a été soumis pour la conférence annuelle de la Society of Biological Psychiatry (Mai 2018, New York).
Par ailleurs de nouveaux projets ont été sélectionnés : dans le cadre de l’axe ‘outils connectés’ par exemple, une application pour smartphone qui vise à favoriser la prévention du suicide et à diminuer le risque de rechute suicidaire a été présentée. Nous sommes fiers de ce projet qui est monté avec l’aide de plusieurs services d’urgence en France et en Suisse et de patients volontaires qui participent à l’amélioration de la solution proposée.
Le projet EMPHASE s’intéresse quant à lui aux liens entre la motivation, les émotions et la dépression, avec une mise en perspective des dernières découvertes sur les lobes préfrontaux ; le thème de l’adaptation fera l’objet d’une conférence à l’automne.

Sur l’autisme enfin, des équipes françaises et suisses sont en contact pour travailler ensemble autour de 3 approches très innovantes : digitalisation & éducation, biomarqueurs, sens & apprentissage et TSA, microbiote & probiotiques.

La puissance de la Fondation Fondamental Suisse repose sur votre générosité !
C’est votre soutien qui permet d’initier et de pérenniser ces recherches et d’être en mesure d’activer de nouveaux projets : de part et d’autre des frontières, des équipes sont prêtes à associer leurs compétences, à travailler ensemble, pour accélérer les progrès tant attendus par les patients et leurs proches !

Pour en savoir plus : https://fondamental-suisse.org/