Organisation Mondiale Contre la Torture

v1.0 logoFR OMCT2013
Février 2022
OMCT image

L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) travaille avec 200 organisations membres qui luttent pour mettre fin à la torture et aux mauvais traitements, aider les victimes et protéger les défenseur.e.s des droits humains en danger, où qu’ils se trouvent.

Ensemble, nous constituons le plus grand groupe international actif dans la lutte contre la torture dans plus de 90 pays. Nous nous efforçons de protéger les membres les plus vulnérables de nos sociétés, notamment les femmes, les enfants, les populations indigènes, les migrants et d’autres groupes marginalisés. Pour atteindre cet objectif, nous plaidons auprès des gouvernements afin de les encourager à modifier et à appliquer leurs lois et leurs politiques, nous aidons les victimes à obtenir justice et veillons à ce que les auteurs soient traduits en justice. Parce que la torture ne saurait être tolérée et que la dignité humaine n’est pas négociable.

L’année 2020 de l’OMCT en quelques chiffres clés :

  • 125 défenseur.e.s des droits humains ont été libérés suite à l’action de l’OMCT et de ses partenaires ;
  • 406 victimes de torture ont bénéficié d’une assistance directe de l’OMCT (médicale, psychologique, sociale ou juridique) ;
  • L’OMCT a permis de mettre en lumière des pratiques inhumaines, dont des exécutions extra-judiciaires de 122 enfants aux Philippines, menant à une large mobilisation internationale.

Si l’OMCT bénéficie du soutien et de la confiance de plusieurs acteurs étatiques, dont la Suisse, elle se finance également via les dons privés. L’accompagnement et l’appui de Dominique Brustlein-Bobst dans le cadre d’évènements de soutiens et auprès de fondations est ainsi particulièrement précieux, afin d’assurer sa stabilité financière et ses impacts à travers le monde.

Pour plus d’informations sur l’OMCT, vous pouvez consulter son rapport annuel interactif ici.

Si vous souhaiter faire un don, vous pouvez le faire via cette page.

Novembre 2017
omct 1

L’OMCT a reçu à Genève le 1er et 2 février ses partenaires des Philippines (PAHRA), du Togo (CACIT) et du Mexique (FRAYBA), pour donner le coup d’envoi de l’initiative « Société Civile Unie Contre la Torture » qui durera au moins jusqu’en 2020 aura un impact à long terme sur des milliers de personnes.

L’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) – dont je suis Conseiller Spécial auprès de l’Exécutif – a donné le coup d’envoi le 1er février 2018 d’une nouvelle initiative mondiale, qui va mobiliser de manière unique son vaste réseau de partenaires dans des dizaines de pays à travers le monde, pour accroître la protection des plus vulnérables face à la torture.

En partenariat direct avec trois organisations aux Philippines, au Mexique et au Togo, l’OMCT va chercher à démultiplier ses impacts en créant des groupes de travail en Asie, en Amérique latine et en Afrique. Des centaines d’avocats et défenseurs des droits humains se mobiliseront ensemble, pour mieux combattre l’impunité dans leur pays en menant des actions en justice et des campagnes coordonnées. Des milliers de victimes bénéficieront directement ou indirectement de ce travail et des centaines d’entre elles recevront une assistance juridique directe, mais aussi des soins et un accompagnement social.

Si la torture peut toucher tout le monde à tout moment, certaines catégories de personnes se révèlent être particulièrement vulnérables ou sujettes à de tels sévices. L’initiative mettra dès lors un accent sur les contextes liés aux flux migratoires en Afrique, à la violence faite aux femmes et aux enfants en Asie et aux abus subis par les peuples autochtones en Amérique latine. Par cette ambitieuse initiative, l’OMCT cherche ainsi à créer un impact important et durable pour les victimes de torture à travers le monde, en renforçant les acteurs de la société civile locale qui représentent le véritable moteur du changement.

Site internet: www.omct.org